Voir
l'Agenda

ENVIRONNEMENT

Déchetterie de la Baraque de Trémolet à Saint Georges de Lévéjac

La Commune de La Canourgue est cliente de la Communauté de Communes pour l’utilisation de la déchetterie, du quai de transfert et du C.E.T de la Baraque de Trémolet. Elle a participé aux dépenses d’investissement nécessaires à la réalisation du site.

Les horaires d’ouverture sont les suivants :

du lundi au samedi de 10H à 12H et de 13h30 à 17H30 

Tel 04 66 48 14 06 (déchetterie)

      04 66 32 46 28 (gestionnaire)

Le Département de la Lozère a mis en oeuvre un dispositif de gestion des déchets ménagers et assimilés.

Après la collecte, le SDEE assure la gestion et le traitement des déchets.

 

 

Ne brûlons plus nos déchets verts à l’air libre

IMG_20180611_0001

Qu’est-ce qu’un déchet vert ?

Ce sont les feuilles mortes, les tontes de pelouse, les tailles de haie et d’arbustes, les résidus d’élagage ou de débroussaillement, les déchets d’entretien de massifs, etc…

L’entretien du jardin génère environ 160 kg de déchets verts par personne et par an. 9% des foyers les brûlent à l’air libre,ce qui représente près d’un million de tonnes de déchets verts brûlés chaque année en France (Source: Ademe)

Pourquoi cette interdiction ?

Au-delà des éventuels troubles du voisinage (nuisances olfactives, fumées…) ou des risques d’incendie, le brûlage a l’air libre des déchets verts émet de nombreux polluants toxiques pour l’homme et l’environnement et notamment des particules en suspension.

La combustion à l’air libre des déchets verts pollue d’autant plus que les végétaux sont humides.

La toxicité des polluants émis est augmentée lorsque ces déchets verts sont brûlés avec d’autres déchets comme le plastique ou les bois traités.

Rappel réglementaire : Le brûlage à l’air libre des déchets verts est interdit, en vertu des dispositions de l’article 84 du règlement sanitaire départemental. Cette interdiction est rappelée dans la circulaire du 18 novembre 2011

A qui s’adresse cette interdiction ?

Tout producteur de déchets verts est concerné : particuliers, entreprises, exploitants agricoles et forestiers, collectivités territoriales…

Qui fait respecter l’interdiction de brûlage ?

Si des moyens spécifiques sont mis en place par les Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS) en période estivale (sensibilité au risque incendie), il incombe aux communes de faire respecter cette interdiction (pouvoir de police du maire).

En cas de non-respect, une contravention de 450€ peut être appliquée. (art 131-13 du code pénal)

Quelles exceptions à cette interdiction ?

Des dérogations peuvent être accordées par le préfet de département dans certaines conditions, sur proposition de l’autorité sanitaire et après avis du Conseil Départemental de l’Environnement, des Risques Sanitaires et Technologiques (CODERSI) et en particulier :

  • les brûlages agricoles pour raisons agronomiques ou sanitaires
  • l’écobuage (principalement en zones de montagne ou accidentées)
  • le brûlage dirigé (feux préventifs allumés par les pompiers ou forestiers
  • les brûlages dans le cadre de gestion forestière
    •  en cas d’obligation légale de débroussaillement liée au risque de feu de forêt (art 134-6 du code forestier)

    Ces dérogations sont suspendues en cas d’épisode de pollution et refusées à tout particulier vivant sur las zones couvertes par un Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA)

    LES SOLUTIONS

    Le broyage des végétaux (y compris issus de la tonte des pelouses) peut servir de paillage des parterres, empêchant ainsi la pousse de mauvaises herbes et permettant de conserver l’humidité des sols.

    Pratiquement tous les déchets organiques peuvent être déposés dans des composteurs individuels (déchets de jardin, épluchures de fruits et légumes et restes de repas). Certaines collectivités proposent des aides à l’achat d’un composteur.

    Les déchets verts peuvent également être collectés dans les 530 déchetteries, plateformes de compostage ou unités de méthanisation de la région Occitanie. Ils seront valorisés dans des conditions respectant l’environnement.

    Il est également possible de limiter la production de déchets verts en ayant recours à des pratiques d’entretien des espaces verts adaptées : choix des espèces végétales, adaptation du calendrier des tontes et des élagages etc…

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    En France, 48 000 décès prématurés par an sont attribués à la pollution de l’air, dont plus de 2800 en Occitanie. (Source Santé publique France, 2016)

    Le brûlage de 50Kg de déchets verts produit autant de particules que :

    • 13 000 km parcourus par un véhicule diesel récent.
    • 14 000 km parcourus par un véhicule essence récent
    • 3 semaines de chauffage d’une maison équipée d’une chaudière bois performante..;
    • 3 jours de chauffage d’une maison équipée d’une chaudière bois peu performante, type foyer ouvert.

    (Source : selon une étude menée par ATMO Auvergne-Rhône-Alpes 2017)

  • Déchets ménagers :

  • Les ordures ménagères et assimilées sont collectées pour la commune de La Canourgue par un prestataire privé (Environnement 48). Elles sont acheminées jusqu’au quai de transfert de la Baraque de Trémolet sur la commune de Saint Georges de Lévéjac . Elles sont compactées puis acheminées jusqu’au centre départemental de traitement et d’enfouissement (CTE)  au lieu dit « Le Redoundel » Commune de Badaroux. Ce site est situé à environ 3 km au nord de Mende.
  • Il y a des conteneurs collectifs sur toute la commune

 

  • Tri sélectif 3 conteneurs (verre, papier, emballages) situés :

. Rond point du Golf

. Quartier du Patus à côté du collège

. Place du Pré Commun

. A côté de la Caserne des Pompiers

. Entrée du village d’Auxillac

. A côté du château de Montjézieu

. Rond point de Lutran 

Ces déchets sont ensuite acheminés vers le centre départemental de traitement des déchets pour les déchets non triés ou les centres de regroupement pour les déchets recyclables.

 

  • Apports et tris volontaires :

  . Les encombrants, les déchets verts, les huiles, les cartons, les papiers, les batteries, les piles, les déchets ménagers spéciaux font l’objet d’un apport volontaire de la part des habitants à la déchetterie de la Baraque de Trémolet. Bennes et containers sont ensuite pris en charge  pour être acheminés au centre d’élimination des déchets pour les déchets non récupérables ou les centres de regroupement pour les déchets recyclables.

Gravats et inertes, déchets issus des démolitions :

  • Les gravats et inertes issus des travaux de démolition ou des travaux de terrassement sont amenés directement au Centre d’Enfouissement Technique de la Baraque de Trémolet. Ce C.E.T fait partie du site de la déchetterie et du centre de transfert des ordures ménagères.
  • Le plâtre et l’amiante ciment sont également acceptés mais sous conditions dans le C.E.T. Ces matières sont traités indépendamment et enfouies dans des casiers spéciaux.

     En raison du volume important mis dans les containers d’ordures ménagères, il a été installé à l’attention des commerçants, une benne  louée par la commune à « Environnement 48 ». Elle est située au Patus, avec une rotation d’enlèvement environ tous les 10 jours.

 

  • Tri des déchets en Lozère :

La Lozère compte 24 déchetteries. Leur accès est gratuit pour les particuliers et soumis à conditions pour les professionnels. Le public y trouve à sa disposition un ensemble de bennes et autres contenants permettant de trier ses déchets encombrants ou dangereux.

La déchetterie est un lieu clos et surveillé, permettant d’offrir des débouchés réglementaires et respectueux de l’environnement aux déchets encombrants (volumineux) ou dangereux.

 

Quels déchets ?

Toutes les déchetteries du département accueillent les déchets suivants :

  • Bois,
  • Déchets verts : tonte, tailles de haies…
  • Cartons pliés,
  • Ferrailles et métaux non ferreux,
  • Encombrants ou tout-venant non valorisable,
  • Gravats ou inertes,
  • Le verre, le papier et les emballages concernés par la collecte sélective,
  • Huile de vidange,
  • Filtres à huile,
  • Huile de friture,
  • Batteries et piles,
  • Néons,
  • Aérosols,
  • Déchets dangereux (peintures, solvants, produits phyto-sanitaires ou de jardinage …)
  • Les déchets d’équipements électriques et électroniques (électroménagers, écrans…)

Les déchets interdits dans les déchetteries sont :

  • les pneus : ils sont repris par les garages lors d’achat de pneus neufs (1 pour 1), ou par des prestataires spécialisés
  • les bouteilles de gaz : elles peuvent être reprises par les distributeurs
  • les cadavres d’animaux : équarissage ou incinération au delà de 30 kg
  • les ordures ménagères : elles doivent être déposées dans les conteneurs réservés à cet effet
  • les déchets de soins des particuliers en automédication : ils peuvent être déposés dans les pharmacies du département
  • les déchets de soins des professionnels de la santé : ils ont la responsabilité de leur traitement via des prestataires spécialisés
  • l’amiante ciment : il convient de le déposer au centre d’inertes du Massegros, seule structure départementale publique habilitée à stocker ce type de déchets ou chez un prestataire privé spécialisé.
  • les radiographies : certains hôpitaux ou centres de radiographies récupèrent ce type de déchets
  • les explosifs : il convient de déposer ce type de déchets chez un prestataire spécialisé

 

 

 

           Station d’Epuration de Capjalat

Réalisée par le SIVU du Pays d’Accueil de la Vallée du Lot (La Canourgue, Banassac, Saint Germain du Teil) cette station d’épuration est à la pointe de la technologie et du développement durable. Elle a été inaugurée le 5 Novembre 2009.

La technique moderne utilisée est basée sur un processus de membranes ultra-filtrantes et un traitement des rejets purifiés par un système de roseaux. Cet équipement répond ainsi aux normes européennes.

 

 

 

Contact
Place du Pré Commun
48500 La Canourgue
Tél : 04 66 32 81 47
Fax : 04 66 32 91 33